03 61 76 09 91 contact@id6tm.org

lever les freins socioculturels et linguistiques pour favoriser
la recherche d’emploi

renforcer l’employabilité  des jeunes métropolitains

Avec près d’un métropolitain sur 4 âgé de moins de 19 ans, la métropole lilloise est jeune. Malgré un fort attrait des 15-29 ans (en études ou en recherche d’expériences professionnelles), l’attractivité résidentielle de la MEL apparaît plus faible que celle des autres métropoles.

Contrairement à son offre de formation florissante, la MEL affiche une carence en terme d’opportunités d’emploi, en particulier les « premiers » emplois. Or, ces expériences sont indispensables aux jeunes métropolitains les plus fragilisés sur le front de l’emploi pour compenser leur faible niveau de qualification. Dans la métropole, fin 2016, le chômage touche 11,7% des moins de 30 ans et culmine à 14,2% dans la zone d’emploi transfrontalière. De l’autre côté de la frontière, la Flandre occidentale fait figure d’eldorado professionnel avec une offre d’emploi supérieure à la demande.

L’enjeu de nos territoires au sein de l’Eurométropole réside dans la promotion d’un périmètre plus large de prospection dans la recherche d’emploi. Malgré de nombreuses initiatives pour faire concorder l’offre flamande et la demande française, des difficultés résident. D’ordres socioculturelles et linguistiques, ces dernières prennent aussi racine dans les représentations souvent stéréotypées des jeunes à l’égard de la Flandre et de ses habitants.

La solution étudiée par ID6 vise à lever ces freins en vue d’inciter les jeunes métropolitains à élargir leurs horizons de recherche d’emploi vers une Flandre occidentale particulièrement attractive.

Les apports de la mobilité

Conjugué à la dimension emploi, l’aspect personnel d’une mobilité transfrontalière revêt un caractère enrichissant pour les jeunes générations dans une perspective d’échange culturel ainsi qu’en termes d’autonomisation. De multiples études prenant pour objet les échanges en périodes de mobilité internationale font état des bénéfices socioprofessionnels des jeunes intéressés. Ces derniers font preuves d’une autonomie accrue dans leur vie quotidienne et professionnelle, d’une plus grande ouverture et d’une meilleure adaptation à la nouveauté.

Un projet financé par